Fonction publique : appel à la grève le 26 janvier

  • A
  • A
Fonction publique : appel à la grève le 26 janvier
Les organisations syndicales CGT, FO et Solidaires de la Fonction publique ont lancé un appel à la grève.@ AFP
Partagez sur :

Les organisations syndicales CGT, FO et Solidaires de la Fonction publique ont lancé vendredi un appel à la grève pour le 26 janvier.

Les fonctionnaires sont appelés à descendre dans la rue et à se mettre en grève le 26 janvier. Un mot d'ordre lancé vendredi par les organisations syndicales CGT, FO et Solidaires de la Fonction publique "pour un service public de qualité et une nette augmentation du pouvoir d'achat". "En faisant adopter une loi de finances et une loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2016 avec quasiment aucune marge de manœuvre pour une augmentation générale des traitements, le gouvernement annonce la couleur : la politique d'austérité continue", déplorent les syndicats." 

Les organisations syndicales signataires se rencontreront le 5 janvier 2016 pour préciser les modalités de cette journée d'action", précisent-elles dans un communiqué commun. CGT, FO et Solidaires appellent "d'ores et déjà les agents à se rassembler unitairement afin de construire les conditions de réussite de cette journée, résolument inscrite dans un processus de lutte".

Augmentation du point d'indice. Ils appellent à "un temps fort de mobilisation, par la grève et les manifestations pour : une significative augmentation de la valeur du point d'indice, qui sert de base au calcul de la rémunération des fonctionnaires, "prenant en compte l'inflation subie depuis plusieurs années et, en particulier, depuis 2010".

Les syndicats demandent aussi des "mesures générales permettant de compenser les pertes de pouvoir d'achat", "le développement de l'emploi public statutaire par des créations nettes, dans les très nombreux secteurs qui en ont besoin". Autre revendication : "des moyens financiers à la hauteur des besoins de service public et la défense d'un service public de proximité garant de la cohésion sociale".