Firminy : l'autopsie ne montre pas de "trace de violence"

  • A
  • A
Firminy : l'autopsie ne montre pas de "trace de violence"
Partagez sur :

Le jeune homme qui avait tenté de se suicider en garde à vue est mort mercredi.

Dès mercredi, le procureur de Saint-Etienne avait écarté "a priori complètement la thèse de la bavure policière". Il a indiqué jeudi que l'examen du corps du jeune homme qui avait tenté de se suicider alors qu'il était en garde à vue n'avait révélé "aucune trace de violence". Mohamed Benmouna est mort mercredi.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le jeune homme, âgé de 21 ans, était retenu dans une cellule délabrée du commissariat de la ville du Chambon-Feugerolles. Cette vétusté aurait permis à Mohamed Benmouna de se pendre en fixant dans le mur les deux extrémités d'une cordelette fabriquée avec la toile d'un matelas. Les caméras de surveillance, diffusant des images de trop mauvaise qualité, n'ont pas permis aux agents d'agir à temps. Dès que la tentative de suicide a été constatée, les policiers ont tenté une réanimation, sans succès.

La famille de Mohamed Benmouna a déposé plainte jeudi contre X, demandant "que la lumière soit faite sur cette affaire". Elle a été invitée par les autorités au commissariat du Chambon-Feugerolles pour visiter la cellule de garde à vue. Une enquête a par ailleurs été ouverte à l'Inspection générale de la police nationale, la police des polices.

S'il n'y a pas eu de bavure, la mère du jeune homme ne croit pas à l'hypothèse du suicide. Ecoutez-là, au micro de Jean-Luc Boujon :



> Nouvelle nuit de violences à Firminy