Fin de l'alerte aux orages, trafic SNCF perturbé

  • A
  • A
Fin de l'alerte aux orages, trafic SNCF perturbé
Partagez sur :

La vigilance orange pour orages violents, déclenchée hier, a été levée mardi à 6h. Mais le trafic SNCF est perturbé dans le Nord et une personne a été gravement blessé par la chute d'un arbre dans l'Aisne.

Le trafic SNCF était perturbé mardi matin dans l'Oise, l'Aisne, la Somme et le Nord/Pas-de-Calais après les orages de la nuit qui ont entraîné chutes d'arbre, effondrement de toitures ou inondations, et fait un blessé grave dans l'Aisne.

L'axe Paris-Creil-Amiens était totalement interrompu à 8h en raison d'éboulements sur les voies à Saint-Just en Chaussée, dans l'Oise, selon le site internet de la SNCF.Aucun retour à la normale n'était prévu sur cet axe avant demain, malgré la mobilisation de toutes les équipes de la SNCF sur le terrain, a indiqué la compagnie. "Le trafic sera perturbé toute la journée", a souligné un porte-parole.

Le trafic des TER était également perturbé depuis 4h dans le Nord par la chute d'arbres ou de branches sur la caténaire. Les axes Douai-Arras et Valenciennes-Hirson ont été rétablis vers 8h, les autres liaisons devant l'être dans la matinée.

Les TGV et les Eurostar n'ont pas été affectés, à l'exception du TGV Lille Europe-Bordeaux de 05H58 qui a subi plus de 30 minutes de retard, a souligné un porte-parole du transporteur.

Au total, les pompiers sont intervenus à 1.400 reprises dans le Nord, le Pas-de-Calais, la Somme, l'Aisne et l'Oise, ces deux derniers départements étant les plus touchés.

Ecoutez le témoignage d'un habitant de Liancourt, dans l'Oise. Il répond aux questions de Diane Shenouda :



Dans l'Aisne, où les secours ont réalisé environ 400 interventions, un automobiliste a été grièvement blessé par la chute d'un arbre sur son véhicule, à Bourg et Comin, selon les pompiers.

La vigilance orange pour orages a été levée mardi à 6h00. Au cours de la soirée et de la nuit, sur les 27 départements placés en vigilance orange, les orages fréquents et parfois violents se sont accompagnés ponctuellement de précipitations abondantes, de grêle et de fortes rafales de vent dépassant les 100km/h.

A Toulouse par exemple, une tempête de grêlons est tombée lundi vers 19 heures. Un habitant a filmé le déluge.