Feu meurtrier : la garde à vue de l'ex-chef des pompiers de l'Hérault levée

  • A
  • A
Feu meurtrier : la garde à vue de l'ex-chef des pompiers de l'Hérault levée
L'incendie en août 2016 coûté la vie à un pompier et fait trois autres blessés grave. @ PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Partagez sur :

La garde à vue du colonel Christophe Risdorfer a été levée dans la nuit de mardi à mercredi sans mise en examen. En 2016, un incendie avait coûté la vie à un pompier et fait trois blessés grave. 

La garde à vue de l'ex-chef des pompiers de l'Hérault, entendu dans le cadre de l'enquête judiciaire sur un feu qui avait fait un mort et trois blessés graves parmi les pompiers en 2016 au nord de Béziers, a été levée, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. Outre les enquêtes internes, cette enquête judiciaire, avec l'ouverture d'une information judiciaire par le procureur de la République de Béziers, vise à établir les circonstances de l'accident et à rechercher les responsabilités pouvant être retenues.

Une garde à vue levée sans mise en examen. Le colonel Christophe Risdorfer, aujourd'hui en poste à Paris, est l'ancien chef du service départemental d'incendie et de secours (Sdis) de l'Hérault. Sa garde à vue a été levée dans la nuit de mardi à mercredi sans mise en examen, a précisé le procureur de la République de Béziers Yvon Calvet. Douze autres pompiers ont été entendus en juin dans le cadre de gardes à vue qui n'ont pas été suivies de mises en examen.

Un mort et trois blessés grave. Le 10 août 2016, lors d'un incendie à Roquessels, au nord de Béziers, Jérémy Beier, un pompier de 24 ans, avait été brûlé à plus de 90% et avait succombé quelques semaines plus tard à ses blessures. Trois de ses collègues, qui s'étaient retrouvés cernés par les flammes dans leur véhicule de lutte contre les feux de forêt, avaient été grièvement brûlés.