Fête de la musique : ces concerts reportés ou annulés

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L'édition 2016 de la Fête de la musique devrait faire les frais, dans de nombreuses villes, d'un contexte particulièrement tendu avec l'Euro, la menace terroriste ou encore la contestation sociale.

Mobilisation autour de l’Euro, état d’urgence, contestation de la loi Travail… cette année, la Fête de la musique s’annonce sous de fâcheux auspices. Plusieurs villes ont déjà annulés des concerts ou carrément reporté l’événement, traditionnellement organisé le soir du 21 juin. Europe 1 fait le point.

  • À Paris, la préfecture annule deux concerts

Deux concerts prévus le 21 juin ont été annulés dans la capitale par la préfecture de police, pour des raisons de sécurité : celui de la place Denfert-Rochereau, dans le XIVe arrondissement, et celui de la place de la République, devenue ces derniers mois un lieu de recueillement après les attaques de janvier et de novembre 2015, mais aussi de contestation dans le cadre de l’opposition à la loi Travail.

  • Aix-en-Provence et Marseille : la fête reportée de plusieurs jours

À Marseille, c’est la rencontre Ukraine-Pologne, prévue mardi soir au stade du Vélodrome et jugée à haut-risques, qui a poussé au report de la Fête de la musique, jeudi soir. Pour rappel, les violences qui avaient explosé le 11 juin à Marseille entre supporters anglais et russes, en marge du match Angleterre-Russie, avaient fait 35 blessés, dont trois grièvement.

La Fête de la musique d'Aix-en-Provence a également été reportée pour les mêmes raisons, a annoncé lundi la mairie d'Aix. À cette occasion "une grande partie des policiers du département" seront mobilisés, précise dans un communiqué la mairie qui a donc préféré déplacer sa Fête de la musique au "vendredi 24 juin 2016, à partir de 19h".

  • Toulouse : l’accès à la place du Capitole restreint

Pour répondre aux exigences du plan Vigipirate renforcé, la mairie de Toulouse a, dès le mois d’avril, anticipé la Fête de la musique en restreignant l’accès à la place du Capitole, via une accréditation préalable en ligne. Les personnes inscrites doivent retirer un bracelet d’accès auprès du Zénith de la ville. Mais, comme le révèle La Dépêche lundi, seuls 12.000 sésames ont été retirés à ce jour, de quoi inquiéter les organisateurs d’un show animé par Garou, et qui doit être retransmis en direct sur France 2. Pour éviter de se retrouver avec un public trop clairsemé, la municipalité a mis à disposition des commerçants 2.000 bracelets à offrir, précise le quotidien.

  • Lille et Bordeaux : foot et musique

À Bordeaux, la fan zone s’étant installée sur la célèbre place des Quinconces, les promeneurs devront s’éloigner du centre-ville pour entendre des notes de musique. À Lille, par contre, la scène principale a été installée dans la fan-zone, située à mi-chemin des gares Lille-Europe et Lille-Flandres. Une solution qui devrait permettre aux forces de l’ordre de concentrer leurs efforts sur un lieu unique.