Festival Teknival près de Tours : 30.000 participants, un décès

  • A
  • A
Festival Teknival près de Tours : 30.000 participants, un décès
Le festival rassemble cette année quelque 30.000 personnes (illustration).@ SYLVAIN THOMAS / AFP
Partagez sur :

Un festivalier est mort dans la nuit au Teknival, près de Tours, où 30.000 personnes se sont rassemblées pour ce festival international considéré comme illégal.

La présence au festival Teknival, qui se tient depuis vendredi soir à Pernay, près de Tours, était estimée dimanche matin à 30.000 personnes et un participant est décédé pour des raisons indéterminées, a indiqué la préfecture d'Indre-et-Loire. "Selon nos estimations, il y avait 30.000 personnes sur le site à 9h (dimanche) matin", a indiqué le directeur de cabinet du préfet, Loïc Grosse. "On déplore dans la nuit un décès, une personne qui était déjà morte quand elle a été amenée à un poste médical avancé. On ne connaît pas les causes de la mort" qui seront déterminées ultérieurement mais la victime ne portait pas trace de blessures externes, a-t-on indiqué de même source.

Plusieurs dizaines de festivaliers soignés. "Deux personnes en urgence absolue ont été évacuées, dont une en arrêt cardio-respiratoire qui a pu être ranimée. Douze autre personnes en urgence relative ont également été transportées au CHU pour surveillance complémentaire", a précisé Loïc Grosse. Il a ajouté que 51 personnes avaient reçu des soins pendant la nuit aux différents postes médicaux. Enfin, durant la nuit, les plongeurs ont sorti de l'étang qui traverse le site en deux six personnes qui étaient tombées à l'eau.

Un rassemblement illégal. Quelque 200 gendarmes sont sur place ainsi que 80 pompiers, 30 membres d'associations de prévention et de secours et une dizaine de membres du SAMU. La pluie et les orages prévus dans la journée devraient réduire les risques d'incendie consécutifs à la sécheresse qui sévit dans la région et à d'éventuelles imprudences des festivaliers. Le Teknival, qui doit se prolonger jusqu'à lundi, est un rassemblement international de musique techno, considéré comme illégal car non déclaré aux services de l'État. Il fête cette année ses 24 ans et se déroule à chaque édition dans un lieu différent, tenu secret jusqu'aux dernières heures.