Féria de Pâques à Arles : trois oreilles coupées lors de la corrida équestre

  • A
  • A
Féria de Pâques à Arles : trois oreilles coupées lors de la corrida équestre
L'espagnol Diego Ventura (ici en 2015).@ LUIS ROBAYO / AFP
Partagez sur :

La corrida équestre de Pâques à Arles a réuni 10.000 spectateurs. Le caballero espagnol Diego Ventura s'est particulièrement distingué.

La palme au rendez-vous équestre matinal de la Féria de Pâques d'Arles (Bouche-du-Rhône), lundi, est allée d'abord au caballero Diego Ventura, qui a coupé deux oreilles devant son dernier adversaire, tandis que Léa Vicens, face au sixième toro, a récolté un trophée, devant les 10.000 spectateurs.

Cartagena sans récompense. Avec un bétail de l'élevage de Bohorquez, bien présenté et donnant dans l'ensemble un bon jeu, cette corrida a cependant tardé à trouver son rythme. Avec beaucoup de dynamisme et un sens du spectacle, Andy Cartagena, dans ses deux combats, a affirmé son style et sa technique, mais l'acier, chaque fois, est venu ternir le niveau de ses prestations, lui enlevant tout espoir de récompense.

Ventura en maîtrise. Avec Diego Ventura, le public a retrouvé le caballero dans toute sa maîtrise. Face à son dernier adversaire surtout, avec une tauromachie précise et vibrante, sachant ponctuer ses combats de séquences d'un éclat incontestable, il a montré son niveau et son engagement, conduisant avec brio ses étonnants chevaux pour d'éblouissantes performances. Avec toujours la même application, Léa Vicens a également déployé sa personnalité. Très attentive et abordant ses toros avec sérieux, la rejoneadora nîmoise s'est distinguée par le soin apporté à chaque phase de sa lidia.

Palmarès. Andy Cartagena: silence et silence. Diego Ventura: saluts et deux oreilles. Léa Vicens: saluts et une oreille.