Fait "citoyen d'honneur" de Paris, le dalaï lama attaque Pékin

  • A
  • A
Fait "citoyen d'honneur" de Paris, le dalaï lama attaque Pékin
Partagez sur :

Le dalaï lama a reçu officiellement dimanche le titre de "citoyen d'honneur" de la ville de Paris, une distinction que la Chine avait qualifiée par avance d'"ingérence" dans ses affaires.

Le chef spirituel en exil des Tibétains a évoqué une "orchestration" par la Chine des émeutes de mars 2008 au Tibet et une campagne pour le discréditer, peu avant de recevoir dimanche le titre de "citoyen d'honneur" de la ville de Paris.

Les émeutes en question avaient eu lieu quelques mois avant les Jeux Olympiques de Pekin, et la Chine a accusé le chef tibétain de les avoir fomentées pour saboter cet événement.

Le dalaï lama qui multiplie les rencontres avec les Chinois à l'étranger depuis un an, leur explique, comme il l'a fait samedi à Paris, "qu'il n'a pas confiance dans le gouvernement totalitaire chinois mais qu'il fait confiance au peuple chinois", a expliqué son interprète officiel en France Matthieu Ricard.

Samedi, la bête noire des autorités chinoises n’a pas eu droit à une cérémonie officielle pour rencontrer une petite dizaine de parlementaires français. Et le député UMP Lionnel Luca a regretté l’influence de la Chine sur cette visite. "Ce n’est peut-être pas la peine de faire des cérémonies du souvenir du Débarquement sur la liberté pour soi-même se ligoter" a déploré le président du groupe d'études sur le Tibet à l'Assemblée nationale.