Exercice de sécurité au stade de Saint-Etienne en prévision de l'Euro 2016

  • A
  • A
Exercice de sécurité au stade de Saint-Etienne en prévision de l'Euro 2016
Une simulation d'attaque terroriste. Image d'illustration. @ SYLVAIN THOMAS / AFP
Partagez sur :

Lundi matin, un faux attentat a été organisé au stade Geoffroy-Guichard afin de tester la coordination des services de secours. 

Un exercice de sécurité simulant une "attaque chimique ou bactériologique" au sein du stade Geoffroy-Guichard à Saint-Etienne durant l'Euro est organisé lundi matin. Le but est de tester la "coordination" entre les services d'intervention. Les ministres de la Santé, Marisol Touraine, et de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, assistent par ailleurs, lundi à Bordeaux, à un autre exercice de simulation d'attentat en prévision de l'Euro-2016.

Produit chimique. Quelque 120 pompiers, plus d'une soixantaine de policiers, une vingtaine d'urgentistes ainsi que 450 figurants participent à cet "exercice de mise en situation opérationnelle simulée (MESOS) EURO 2016". Dans le scénario de cet exercice grandeur nature, dont les détails n'ont pas été divulgués, un drone disperse un produit chimique ou bactériologique sur le stade avant de s'écraser sur une tribune.

Coordination. L'objectif est de "tester la coordination entre les différents services", a expliqué le lieutenant-colonel Bertand Baray, qui dirige le Service départemental d'incendie et secours (Sdis) de la Loire. Dans un premier temps, "un des enjeux est de déterminer la nature du produit", a-t-il ajouté.

"Susceptible de survenir". Cet exercice "simulera des problématiques susceptibles de survenir pendant le déroulement des compétitions sportives de l'Euro-2016", qui relèveront "soit de la gestion d'incidents conventionnels, soit de la survenue d'attaque non conventionnelle", a précisé pour sa part la préfecture dans un communiqué.