EXCLU - Rocancourt : "Je n’ai rien à me reprocher"

  • A
  • A
EXCLU - Rocancourt : "Je n’ai rien à me reprocher"
Partagez sur :

Dans une interview accordée à Marc-Olivier Fogiel mardi, Christophe Rocancourt revient sur l’affaire qui l’oppose à Catherine Breillat.

"Vis-à-vis de Breillat, je peux me regarder deux fois dans une glace". Dans une interview exclusive accordée à Marc-Olivier Fogiel mardi, Christophe Rocancourt revient sur l’affaire qui l’oppose à la cinéaste Catherine Breillat. Cette dernière l’accuse de lui avoir soutiré 850.000 euros.

"Dans cette affaire, je n’ai rien à me reprocher. On me connaît pour être franc et pour être carré, moi je dis les choses comme elles sont".

"Catherine Breillat avait fait un scénario avec moi. Et deuxième chose, Bad Love, le scénario, est-ce qu’il est signé Breillat-Rocancourt ? J’ai travaillé et toute peine mérite salaire", a-t-il ajouté. Christophe Rocancourt préparait un film avec Catherine Breillat au début de l’année 2009, dans lequel il devait partager l’affiche avec Naomi Campbell.

Christophe Rocancourt a exclu tout arrangement financier à l’amiable avec la cinéaste. "Aujourd’hui, voilà ce qui va se passer, on va aller comme tout citoyen devant le juge, on va respecter la loi et à la fin, on reviendra chez Fogiel avec un non-lieu ou une relaxe".

Celui que l’on surnomme "l'arnaqueur des stars" a été mis en examen le 17 décembre, suite à la plainte de la cinéaste Catherine Breillat pour "abus de faiblesse". Il a ensuite été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire. Catherine Breillat affirme que Christophe Rocancourt lui a soutiré quelque 850.000 euros, en profitant de son état d'extrême fatigue – elle est à moitié paralysée depuis un accident vasculaire cérébral (AVC) en 2005. Des faits qu’a toujours contestés Christophe Rocancourt.

> Réécoutez l'interview intégrale.