Evacuation du plus grand squat de Roms de Marseille

  • A
  • A
Evacuation du plus grand squat de Roms de Marseille
Ces personnes ont vécu pendant un an et demi dans des conditions d'extrême précarité sur ce site inutilisé. (Photo d'illustration)@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Les associations caritatives demandent aux pouvoirs publics de respecter le "droit inconditionnel à l'hébergement" et de procéder à la réquisition des bâtiments publics inutilisés.

Le plus grand squat de Roms de Marseille où vivaient près de 250 personnes, dont des enfants, a été évacué tôt jeudi matin dans le XVe arrondissement de la ville à la suite d'une demande de la municipalité marseillaise qui est la propriétaire du terrain, a-t-on appris auprès des associations caritatives.

"Sur le territoire depuis plusieurs années". Ces personnes ont vécu pendant un an et demi dans des conditions d'extrême précarité sur ce site inutilisé, qui doit accueillir à terme une Unité d'hébergement d'urgence pour les sans domicile fixe. La plupart des occupants ont déserté les lieux avant l'arrivée des forces de l'ordre. "Ces familles sont présentes sur le territoire depuis plusieurs années et sont connues des pouvoirs publics. On souhaite travailler avec elles dès l'installation sur les lieux pour favoriser leur parcours d'insertion et non pas dans l'urgence, quelques semaines avant l'évacuation", a dit à Reuters la coordinatrice technique de la mission bidonville de Médecins du Monde, Laurie Bertrand.

"12.000 personnes vivent à la rue". Les associations caritatives demandent aux pouvoirs publics de respecter le "droit inconditionnel à l'hébergement" et de procéder à la réquisition des bâtiments publics inutilisés. "A Marseille, 12.000 personnes vivent à la rue alors que de nombreux bâtiments publics restent inutilisés et 74.000 logements inoccupés", rappellent-elles. Une trentaine de squats et de bidonvilles de toutes tailles occupés par des Roms ont été recensés dans la deuxième ville de France.