Etiquetage énergétique : plus de 50% d'appareils non conformes

  • A
  • A
Etiquetage énergétique : plus de 50% d'appareils non conformes
@ AFP
Partagez sur :

Plus de 50% des appareils électroménagers se révèlent avoir une étiquetage non conforme en matière de consommation énergétique, révèle mardi une enquête de l'UFC-Que Choisir. 

56% des appareils électroménagers vendus en grandes surfaces, boutiques spécialisées ou sur internet en France se révèlent avoir un étiquetage absent ou illisible en matière de consommation énergétique, révèle mardi une enquête de l'UFC-Que Choisir.

Des différences. Les magasins physiques apparaissent toutefois meilleurs élèves, avec un taux de conformité de 70%, que les vendeurs sur internet chez qui l'affichage apparaît défaillant dans 90% des cas, note l'association de consommateurs.

Qu'est-ce que l'étiquetage énergétique ? L'étiquetage énergétique pour les biens d'équipement de la maison est apparu en 1994. Un affichage commun à tous les membres de l'Union européenne et obligatoire a été mis en place en 2010. Il permet aux consommateurs de comparer les produits de différentes catégories en indiquant leur niveau d'impact en matière de consommation d'énergie ou encore d'eau, d'émissions polluantes, de gaz à effet de serre et de pollution sonore. La classification s'étale de A+++, pour les produits les plus sobres, à G, pour les plus énergivores.

Qui est responsable ? Cet affichage est à la fois de la responsabilité des distributeurs, qui sont tenus de l'apposer de manière claire sur tous les produits qu'ils commercialisent, et des fabricants qui doivent fournir la fameuse étiquette contenant les informations énergétiques de chaque appareil.