ETA : les cinq militants interpellés présentés à la justice antiterroriste

  • A
  • A
ETA : les cinq militants interpellés présentés à la justice antiterroriste
Le parquet a ouvert une information judiciaire, notamment pour port, transport et détention d'armes, en relation avec une entreprise terroriste.@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

Ils avaient été interpellées vendredi soir en possession d'un stock d'armes de l'organisation séparatiste basque ETA.

Les cinq membres de la société civile basque arrêtés vendredi soir en possession d'un stock d'armes de l'organisation séparatiste basque ETA ont été déférés mardi pour être présentés au juge antiterroriste, en vue d'éventuelles mises en examen, a annoncé le parquet de Paris.

"Une opération politique". Le parquet a ouvert une information judiciaire, notamment pour port, transport et détention d'armes, de munitions et de produits explosifs, en relation avec une entreprise terroriste, a-t-il précisé. Les défenseurs des cinq personnes arrêtées dénoncent une opération politique contre une initiative de paix, en affirmant qu'elles comptaient neutraliser ces armes pour les remettre symboliquement aux autorités.

Un soutien d'élus samedi. Vendredi soir, les policiers français et espagnols ont interpellé ces cinq personnes à proximité et à l'intérieur d'une propriété à Louhossoa, près de Bayonne, où ils ont retrouvé un stock d'armes conséquent : 29 armes de poing, 9 fusils d'assaut, 12 pistolets-mitrailleurs, 2 roquettes, des chargeurs, des munitions, des détonateurs et des produits explosifs, a précisé une source proche de l'enquête. Des élus de tous bords ont apporté leur soutien aux interpellés, tandis que quelques milliers de personnes ont manifesté en leur faveur samedi à Bayonne.