Et si les mères chérissaient plus les jolis bébés ?

  • A
  • A
Et si les mères chérissaient plus les jolis bébés ?
Partagez sur :

C’est la conclusion d’une étude menée par des chercheurs de Harvard aux Etats-Unis.

L’objet de l’étude menée par des chercheurs de l’université de Harvard aux Etats-Unis est ainsi décrit : "déterminer de quelle manière l’apparence physique des bébés détermine leur attrait auprès des adultes". Conclusion : il est possible que "plus vous étiez beau, plus votre mère vous a aimé", rapporte le magazine Time.

Le psychiatre Igor Elman et la chercheuse Rinah Yamamoto ont présenté à des volontaires les photos de 50 bébés en bonne santé et de 30 autres enfants présentant des maladies de peau ou un bec-de-lièvre. Les "cobayes" avaient la possibilité de regarder le cliché pendant quelques secondes, de passer au suivant plus rapidement ou au contraire de s’arrêter un peu plus longtemps. Au final, les femmes de ce groupe-test se sont, en majorité, pressées pour éviter les photos des bébés à l’apparence physique la moins attirante. A la différence des hommes.

Comment expliquer cela ? Les auteurs avancent un argument biologique. En éduquant un enfant, une mère ferait une sorte d’investissement : elle dépenserait beaucoup d’énergie pour obtenir le meilleur résultat d’un point de vue génétique. Soit un bébé beau et en bonne santé. Les hommes, à la manière des lions qui ne s’occupent pas de l’éducation de leurs petits, seraient eux dégagés de ce genre de considérations.

Les chercheurs reconnaissent cependant eux-mêmes les limites de leur étude. Si les femmes évitent plus les photos de bébés moins attirants, c’est peut-être aussi parce qu’elles les trouvent plus dures à supporter. Une empathie qui pourrait au final les pousser à mieux s’en occuper. Surtout si, contrairement aux bébés photographiés, il s’agit de leur propre enfant.