18/10/2017 - 12h26

Entrée à l'université : remise des propositions, la ministre tranchera en novembre

© AFP

Quelles seront les nouvelles modalités d'accès à l'université ? Après trois mois de concertations intenses, les principaux acteurs de l'enseignement supérieur remettent jeudi leurs propositions à la ministre Frédérique Vidal, qui devra trancher début novembre. Ses décisions s'accompagneront d'un plan étudiants, deuxième pilier de la réforme, avec des mesures visant à améliorer les conditions de vie des jeunes.

La fin d'APB ? Peu après son arrivée au ministère, Frédérique Vidal a lancé ce vaste chantier, pour mettre fin au tirage au sort à l'entrée des filières universitaires les plus demandées et tenter de réduire le taux d'échec en première année à la fac (environ 60%). Le calendrier est serré : les futurs bacheliers doivent inscrire leurs vœux d'orientation en début d'année. Pour que le logiciel d'inscription, qui ne portera plus le nom d'APB, puisse fonctionner dès le début 2018, les nouvelles modalités doivent être arrêtées au retour des vacances de Toussaint, indique-t-on au ministère. A partir du 20 octobre démarreront véritablement les tractations, via notamment des réunions bilatérales.

La création d'un BTS Sport ? La plupart des participants devraient aussi réclamer une hausse du nombre de places en BTS et IUT, qui soient réservées en priorité aux bacheliers professionnels et technologiques. La fac est souvent un choix par défaut pour les bacs pro, à la suite d'un refus en BTS, et ils ont peu de chance d'y réussir. Une piste évoquée par le gouvernement est la création de BTS sport pour les bacs pro, afin de désengorger la filière Staps (Sciences et techniques des activités physiques et sportives), la plus touchée par le tirage au sort depuis plusieurs années.

Une aide à l'orientation dès le début du lycée ? Tous les participants s'accordent pour demander la mise en place d'une véritable aide à l'orientation dès le début du lycée. Un point qui trouvera certainement sa place dans la réforme annoncée du baccalauréat, discutée à partir du mois prochain.