Enseignement supérieur : Frédérique Vidal dévoile la future "plateforme APB"

  • A
  • A
Enseignement supérieur : Frédérique Vidal dévoile la future "plateforme APB"
La ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, propose un nouveau système pour les admissions post-bac.@ Bertrand GUAY / AFP
Partagez sur :

La ministre de l'Enseignement supérieur présente les grandes lignes de sa réforme dans les colonnes du "Parisien".

La ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, dévoile jeudi dans Le Parisien la nouvelle procédure admission post-bac (APB) qui doit être mise en place en janvier pour les bacheliers. Au programme : une nouvelle plateforme et une enveloppe d'un milliard d'euros sur cinq ans pour moderniser ce système d'admission. 

"Il n'y aura plus de 'tours'". Parmi les principaux changements, "il n'y aura plus de tirage au sort", promet Frédérique Vidal, qui assure : "Les élèves n'auront plus à classer leurs voeux par ordre de préférence et il n'y aura plus de 'tours' pour les réponses à leurs candidatures." Une manière de mettre fin aux angoisses parfois interminables de centaines de lycéens sans réponse.

Une commission pour les bacheliers sans retour. Mise en ligne le 15 janvier, la future plateforme permettra aux bacheliers de formuler dix voeux jusqu'à la fin du mois de mars. Ces derniers seront ensuite "traités par les établissements et les réponses commenceront à arriver en mai", annonce la ministre de l'Enseignement supérieur.

Pour les lycéens dont aucun voeux n'aura été retenu par les établissements, une commission, pilotée par le recteur d'académie de l'élève, sera chargée de lui proposer d'autres formations individualisées. Reste à savoir si la philosophie de cette nouvelle formule recevra un avis positif du Conseil supérieur de l'éducation, qui doit examiner jeudi le projet de loi.