Enrico Macias victime de la crise financière

  • A
  • A
Enrico Macias victime de la crise financière
Partagez sur :

Enrico Macias avait investi de l’argent dans une banque luxembourgeoise, qui l’a a son tour investi dans des produits financiers d’une banque islandaise, laquelle a fait faillite. Résultat, la villa du chanteur a été hypothéquée et pourrait être saisie.

La faillite d’une banque islandaise risque de faire perdre à Enrico Macias sa villa dans le Sud de la France. Le chanteur âgé de 70 ans a déposé une plainte pour abus de confiance au Luxembourg contre les dirigeants de la banque Landsbanki Luxembourg, filiale locale de l'établissement islandais éponyme.

Le chanteur français avait obtenu un prêt de "plusieurs dizaines de millions d'euros" de Landsbanki Luxembourg, selon Me Patrick Goergen, l’avocat du "Mendiant de l’amour". Le prêt avait été consenti après une évaluation de la villa que le chanteur possède dans le sud de la France.

La majeure partie du prêt a été investie dans un contrat d'assurance vie auprès de Landsbanki Luxembourg. Or, l'établissement a ensuite investi une partie des fonds dans des produits financiers de banques islandaises dont la valeur a fondu avec la crise financière. Landsbanki Luxembourg a été mise en liquidation en décembre. Et les liquidateurs ont menacé d'engager des procédures judiciaires pour saisir la villa d'Enrico Macias, hypothéquée dans le cadre de la procédure de faillite de la banque.

"Aujourd'hui, les biens immobiliers des clients de la banque sont hypothéqués et la valeur de leur portefeuille d'assurance ne suffit même pas à payer les intérêts du prêt", a tonné l'avocat d’Enrico Macias - de son vrai nom Gaston Ghrenassia. "Il s'agit d'un abus de confiance de la part des dirigeants de la banque", a-t-il estimé.

L'affaire devait être plaidée en audience publique lundi, mais elle a été remise sine die. L'avocat luxembourgeois qui était censé représenter les six responsables islandais appelés à comparaître s'est retiré du dossier il y a deux semaines.