Enfant enlevé à Clermont-Ferrand : "Il l'a chopé par le bras et il l'a mis dans la voiture"

  • A
  • A
Enfant enlevé à Clermont-Ferrand : "Il l'a chopé par le bras et il l'a mis dans la voiture"
Vicente a été enlevé mercredi par son père.@ Ministère de l'Intérieur
Partagez sur :

Sur Europe 1, jeudi, Dolorès, la mère du petit Vicente, enlevé mercredi par son père, est revenue sur les circonstances de l'enlèvement de son fils.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

[MISE À JOUR JEUDI 30 MARS 18h30] Le dispositif alerte enlèvement déclenché mercredi soir pour retrouver Vicente a été levé jeudi, mais l'enfant et son père sont toujours recherchés, selon le parquet. Plus d'infos ici

"Il est arrivé à une vitesse... Il s'est garé. Le petit venait juste de sortir de la caravane. Il l'a chopé par le bras et il l'a mis dans la voiture". Jeudi, sur Europe 1, Dolorès, la mère du petit Vicente, 5 ans et demi, enlevé mercredi par son père à Clermont-Ferrand, a raconté avec émotion, sur Europe 1, la façon dont son fils a été enlevé sur le campement où il résidait avec sa mère. Depuis mercredi, l'alerte enlèvement a été déclenchée. 

"Il m'a mis un coup au visage". "J'ai entendu mon petit pleurer alors j'ai ouvert la porte de la caravane mais il l'avait déjà pris par le bras, près de la voiture, une arme à la main", se souvient la mère de Vicente. "Je me suis quand même approchée de lui, il m'a mis un coup dans le visage."

"Il était terrorisé". La mère de famille s'est ensuite approchée de la portière passager de la voiture pour tenter de récupérer son fils, explique-t-elle encore. "Il pleurait tellement, il était tellement terrorisé, il se demandait ce qui lui arrivait", précise Dolorès. "Le petit ne connait que moi et moi c'est pareil, je suis perdue sans lui. J'espère qu'il va bien. On va faire tout pour le récupérer", assure-t-elle.

Selon la police, cet homme, bientôt âgé de 28 ans, avait déjà été écroué pour des faits de violence au centre pénitentiaire de Riom, dans le Puy-de-Dôme, avant de s'évader, en décembre dernier.

enlevement

Dolorès et sa fille espèrent retrouver Vicente, enlevé mercredi. (Crédit : Rémi Pierre)