En hausse, la consommation de cigarettes inquiète

  • A
  • A
En hausse, la consommation de cigarettes inquiète
@ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

FUMER TUE - Les ventes de cigarettes ont augmenté de 7% entre mars 2014 et mars 2015. 

L'industrie du tabac est un secteur qui ne connaît pas la crise. D'après les chiffres de l'Observatoire français des drogues et toxicomanies, la consommation de cigarettes a augmenté de 7% en un an (entre mars 2014 et mars 2015).

Une première depuis 2009. C'est la première fois depuis 2009 que les ventes repartent à la hausse de la sorte. Et le constat est encore plus inquiétant pour les ventes de tabac à rouler : + 12% pour la même époque. Du côté de la Confédération des buralistes de France, cette hausse sur un mois ne reflèterait pas une tendance car elle n'aurait été constatée qu'en mars. Depuis, ça stagnerait.

Pourquoi la consommation repart à la hausse ? Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette augmentation, à commencer par "l'insécurité sociale et économique, l'anxiété, la précarité et l'exclusion", estime le psychologue Jean-Pierre Couteron dans les colonnes du Parisien – Aujourd'hui en France. "La cigarette joue un rôle de tranquillisant social", explique-t-il. Certains experts expliquent aussi cette hausse par la diminution de l'e-cigarette. Selon les derniers chiffres sur la cigarette électronique, le chiffre d'affaires du secteur devrait baisser de 10% cette année et 500 commerces (sur 3.000) devraient fermer en France.

Influer sur le prix, la mesure la plus efficace. Pour Daniel Thomas, cardiologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris et membre d'Alliance contre le tabac, cette hausse reste un signal fort. Il estime qu'il faut agir vite et fort sur le prix du tabac car c'est la seule mesure vraiment efficace. "En 2003-2004, le prix du tabac a connu une augmentation du prix de 40% en l'espace de 14 mois. Dans le même temps, la consommation a chuté de près de 25%. Il devait y avoir une augmentation en janvier mais elle a été retoquée au niveau de l'Assemblée. Là, il y a un signal fort pour que l'augmentation du prix du tabac soit une réalité".