En Alsace, des chutes de neige "industrielle" liées à la pollution aux particules

  • A
  • A
En Alsace, des chutes de neige "industrielle" liées à la pollution aux particules
Ce phénomène peu courant est dû à la condensation de l'humidité ambiante autour des particules.@ PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP
Partagez sur :

De légères chutes de neige se sont abattues mardi et mercredi autour de certaines zones industrielles.

La pollution aux particules, qui sévit depuis plusieurs jours dans une grande partie de la France, a eu des conséquences inattendues en Alsace : elle s'est traduite par de légères chutes de neige autour de certaines zones industrielles, a-t-on appris jeudi après de Météo France.

Un phénomène peu courant. Ces quelques centimètres de neige, assez localisés - seuls certains quartiers de Strasbourg ont ainsi été recouverts mardi et mercredi par une fiche couche blanche -, sont dus à la conjonction de températures négatives, du brouillard et d'un niveau élevé de pollution aux particules, a expliqué Yves Grégoris, directeur interrégional de Météo-France à Strasbourg. Ce phénomène peu courant - sans être rare - est dû à la condensation de l'humidité ambiante autour des particules, celles-ci se transformant alors en flocons de neige. Il aboutit à une situation surprenante, où les abords des zones industrielles en plaine sont recouvertes d'un fin manteau blanc, alors que dans le même temps les sommets vosgiens, au-dessus du brouillard, jouissent d'un bel ensoleillement et de températures plus clémentes.





"Il vaut mieux fouler aux pieds la pollution que la respirer". Selon Yves Grégoris, le fait que les particules de pollution soient ainsi précipitées au sol n'est pas à proprement parler dangereux. "Ce serait même plutôt le contraire : il vaut mieux fouler aux pieds la pollution que la respirer", a-t-il souligné. Selon l'organisme chargé de la surveillance de la qualité de l'air en Alsace, la pollution aux particules a été particulièrement élevée lundi, avec des pointes à plus de 110 microgrammes par mètres cubes mesurées près de l'autoroute A35 qui traverse Strasbourg. Jeudi, le niveau de pollution était en baisse et le brouillard dissipé.