Emissions polluantes : le groupe PSA a été perquisitionné par la répression des fraudes

  • A
  • A
Emissions polluantes : le groupe PSA a été perquisitionné par la répression des fraudes
@ AFP
Partagez sur :

Le groupe automobile français PSA a été perquisitionné jeudi par la répression des fraudes dans l'enquête sur les émissions polluantes. 

Le groupe français PSA a annoncé avoir été perquisitionné jeudi par la répression des fraudes dans le cadre d'enquêtes sur les émissions polluantes des automobiles, et affirmé qu'il collaborait "pleinement" avec les autorités. "Dans le cadre des enquêtes menées actuellement sur les émissions polluantes du secteur automobile, PSA a fait l'objet ce jour d'une opération de visite et de saisie de la DGCCRF", a précisé l'entreprise (marques Peugeot, Citroën et DS) dans un communiqué.

Des "anomalies" d'émissions polluantes. La répression des fraudes a indiqué qu'elle avait perquisitionné des établissements de PSA dans le cadre d'une enquête portant sur des "anomalies" d'émissions polluantes de trois véhicules testés dans la foulée du scandale Volkswagen. Cette opération concerne cinq établissements du premier constructeur automobile français et "ne préjuge en rien des conclusions de l'enquête qui est menée dans le cadre des procédures usuelles", a souligné la DGCCRF dans un communiqué. 

Des investigations voulues par le gouvernement. "PSA confirme la conformité de ses véhicules en matière d'émission de polluants dans tous les pays où il opère. Confiant dans ses technologies, PSA collabore pleinement avec les autorités compétentes", a assuré l'entreprise. Cette opération de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) chez le premier constructeur français intervient trois mois après celle menée chez le deuxième, Renault, dans le cadre des investigations voulues par le gouvernement après le scandale des moteurs diesel truqués de Volkswagen.