Élisabeth Collot, nouvelle doyenne des Français à 113 ans : "C'est long"

  • A
  • A
 Élisabeth Collot, nouvelle doyenne des Français à 113 ans : "C'est long"
@ AFP
Partagez sur :

Élisabeth Collot, nouvelle doyenne des Français à l'âge de 113 ans, dit régulièrement à sa fille : "C'est long". 

Élisabeth Collot, nouvelle doyenne des Français à l'âge de 113 ans, parle peu, aime chanter et faire des balades en voiture, mais "c'est long", dit-elle régulièrement à sa benjamine.

Née le 21 juin 1903. "Je ne peux pas dire qu'elle soit heureuse. Elle dit: 'C'est long'. Qu'est-ce que ça veut dire? Qu'elle en a marre?" s'interroge Marie-Thérèse, 72 ans, plus jeune des six enfants de la nouvelle doyenne des Français. Élisabeth Collot, habitante d'Échirolles, dans la banlieue de Grenoble, a succédé à la Guyanaise Eudoxie Baboul, 114 ans, morte à Cayenne vendredi. Née le 21 juin 1903 à Andelot-Blancheville (Haute-Marne), d'un père notaire, Élisabeth Collot, née Benoist, a rejoint l'Isère en 1925 après son mariage avec Paul Collot.

Cinq arrière-arrière-petits-enfants. Depuis, elle n'a plus quitté Échirolles, où elle habite toujours avec son fils, Michel, 82 ans, dans une maison de plain-pied, construite spécifiquement pour elle, sur un vaste terrain en bordure de forêt. "Elle est restée un mois en maison de retraite. Elle n'a pas supporté. Ni elle, ni nous", raconte sa fille. Veuve depuis 36 ans, Élisabeth Collot a eu six enfants (dont quatre sont encore en vie), onze petits-enfants, 24 arrière-petits-enfants et cinq arrière-arrière-petits-enfants.

Des promenades en voiture. Elle n'a jamais fumé et boit rarement, si ce n'est "un peu de rosé", et elle "aime bien chanter le soir" des "chansons d'autrefois", précise Marie-Thérèse. Chaque jour, un de ses enfants l'emmène faire des promenades en voiture pendant une heure et demie. Élisabeth Collot parle peu. "Le matin, elle appelle 'maman'", dit sa fille, qui décrit une personne "bonne, gentille, qui s'occupait des autres". "Non", répond d'un ton ferme la vieille femme aux yeux bleus, quand sa fille lui demande si elle est contente d'avoir "presque 200 ans".