Education prioritaire : votre académie est-elle concernée ?

  • A
  • A
Education prioritaire : votre académie est-elle concernée ?
@ maxppp
Partagez sur :

CARTE - La ministre Najat Belkacem a annoncé davantage de moyens pour les académies de Lille, Créteil et Aix-Marseille. 

L'INFO. Les académies de Lille, Créteil et Aix-Marseille sont celles qui compteront à la prochaine rentrée le plus grand nombre de "REP+", des Réseaux d'éducation prioritaire disposant de plus de moyens, selon une carte dévoilée mardi lors d'un déplacement de la ministre Najat Vallaud-Belkacem à Sedan, dans les Ardennes.

"Indicateur social". Dans chaque académie, le recteur doit déterminer pour début 2015 les noms des établissements retenus, à l'aide d'un "indicateur social" qui prend en compte l'origine socio-professionnelle, la part d'élèves boursiers, habitant en zones urbaines sensibles et/ou ayant au moins un an de retard à l'entrée en 6e.

"Académie par académie, territoire par territoire, nous avons identifié" les endroits "où se concentrent le plus les difficultés sociales", a expliqué Najat Vallaud-Belkacem, lors d'un point presse au collège Le Lac de Sedan, un des REP+ pionniers, où les enseignants pratiquent le co-enseignement, par exemple un cours de maths en anglais avec la présence des deux enseignants.

Plus de moyens. La refonte de l'éducation prioritaire (20% des élèves) avait été annoncée par l'ancien ministre Vincent Peillon. Elle a débuté à la rentrée 2013 dans 102 réseaux (collèges et écoles de leur secteur) baptisés REP+, qui bénéficient de davantage de moyens. La réforme prévoit un accompagnement pour les élèves de 6ème (aide aux devoirs, soutien méthodologique ou tutorat), l'encouragement de l'innovation pédagogique, et des primes augmentées pour attirer et garder les enseignants dans les établissements les plus difficiles.