Édouard Philippe "favorable" à la réduction de la vitesse à 80 km/h sur les nationales et départementales

  • A
  • A
Édouard Philippe "favorable" à la réduction de la vitesse à 80 km/h sur les nationales et départementales
La vitesse pourrait être réduite de 90 à 80 km/h sur les routes nationales et départementales bidirectionelles. @ PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :

Le Premier ministre estime qu'il y a encore "deux tiers des accidents se concentrent sur ces tronçons de routes". 

Il faudra peut-être bientôt lever le pied. Le Premier ministre Édouard Philippe s'est dit "favorable" lundi à la réduction de la vitesse à 80 km/h, au lieu de 90 km/h, sur les routes nationales et départementales.

Encore trop d'accidents. "A titre personnel, j'y suis favorable car je sais que deux tiers des accidents se concentrent sur ces tronçons de routes nationales et départementales bidirectionnelles aujourd'hui limitées à 90 km/h", a déclaré le Premier ministre lors d'un d'un déplacement à Coubert (Seine-et-Marne) consacré à la sécurité routière. "La décision sera prise au mois de janvier", lors du Comité interministériel de la sécurité routière qui se tiendra "probablement le 18", a-t-il ajouté.