Ecrire un SMS au volant est plus dangereux que téléphoner

  • A
  • A
Ecrire un SMS au volant est plus dangereux que téléphoner
Partagez sur :

Une étude américaine a calculé que le risque d’accident était multiplié par 23 quand le conducteur envoie un texto.

Non seulement le conducteur n’a pas les deux mains sur le volant, mais en plus il détourne le regard de la route. Pour cette raison, des chercheurs américains du Virginia Tech Transportation Institute ont établi que le risque d’accident était multiplié par 23 quand un automobiliste écrit un texto pendant qu’il conduit. En téléphonant au volant, le risque n’est multiplié "que" par 5.

L’étude a été réalisée sur 18 mois en suivant des automobilistes grâce à des caméras installées directement dans les véhicules. Pour écrire un SMS, certains détournent le regard pendant des périodes qui vont jusqu’à 6 secondes. Ce qui revient à fermer les yeux pendant une centaine de mètres si l’on roule à plus de 90 km/h.

Face au texto, le comportement des automobilistes est paradoxal : si 95% des Américains interrogés assurent qu’il est inacceptable de pianoter des SMS au volant, 21% d’entre eux reconnaissent l’avoir fait récemment. Les chercheurs conseillent donc d’interdire l’écriture de textos au volant aux Etats-Unis.

En France, "l’envoi comme la réception de SMS et de MMS sont incompatibles avec la conduite", rappelait en novembre 2008 le ministre Jean-Louis Borloo lors du lancement d’une campagnesur les dangers du téléphone au volant.