EasyJet : des pilotes dénoncent "les cadences infernales" dans une lettre

  • A
  • A
EasyJet : des pilotes dénoncent "les cadences infernales" dans une lettre
La direction d'easyJet s'est dite "surprise" par l'initiative des pilotes.@ JOSEP LAGO / AFP
Partagez sur :

Dans une lettre au fondateur d'easyJet, les pilotes du syndicat SNPL ont dénoncé des annulations de vols quotidiennes dues à une mauvaise gestion des rotations.

Ils en ont assez. Dans une lettre adressée au fondateur d'easyJet, Stelios Haji-Ioannou, les pilotes du syndicat SNPL dénoncent les cadences infernales imposées par leur direction.

"Des annulations de vols quotidiennes". "Les équipes commerciales vendent un planning que les opérations en vol n'ont pas les moyens de réaliser", alertent les pilotes de la compagnie aérienne à bas coût. Résultat, disent-ils, ce sont les voyageurs qui trinquent. Les pilotes font état d'"annulations de vols quotidiennes", et d'agents qui ne savent pas quoi répondre [aux clients] ni même leur trouver une chambre d'hôtel." Ce défaut d'organisation se reporte aussi, inéluctablement, sur les pilotes. Dans leur lettre, ils évoquent des journées de vol "à la limite des heures légales", qui conduisent les pilotes "épuisés" à annuler des rotations en fin de journée. 

La direction d'easyJet "surprise" par la lettre. Les pilotes du syndicat SNPL, qui estiment ne plus pouvoir exercer leur métier "dans des conditions sereines et acceptables en termes de sécurité", dénoncent aussi des erreurs de paie régulières. De son côté, la direction d'easyJet - "surprise par cette initiative alors que la compagnie mène un dialogue constructif et continu avec les syndicats" - affirme ne faire "aucun compromis sur la sécurité". La compagnie aérienne affirme dénombrer "moins de 0,8% de vols retardés de plus de 3 heures sur l'ensemble du réseau". Ces retards sont, selon elle, liés à "la congestion de l'espace aérien, des conditions météorologiques difficiles et des restrictions du contrôle aérien".