Dur, dur d'être un surdoué

  • A
  • A
Dur, dur d'être un surdoué
Partagez sur :

Mercredi soir a lieu la conférence sur les Enfants Intellectuellement Précoces, à la mairie du XVIe arrondissement de Paris. Rencontre avec Cyprien, 10 ans.

Avec son QI de 151, Cyprien s'est toujours senti mal en classe. Il dort pendant les cours et ne prend quasiment jamais de note tout simplement parce qu'il n'arrive pas à trouver sa place.

A seulement 10 ans, il est en 5e, faute de mieux. Aurélie Herbemont l'a rencontré :



Avoir un enfant surdoué peut devenir un embarras pour les parents. C'est pour les guider que se tient, mercredi soir à la mairie du XVIe arrondissement de Paris, la conférence sur les Enfants intellectuellement précoces (EIP). Véronique, la mère de Cyprien, a dû s'arrêter de travailler pour s'occuper de lui, car son fils se sentait à l'étroit dans son collège.

Elle a expliqué ses difficultés au micro d'Aurélie Herbemont :



Cyprien est excellent en mathématiques et en sciences physiques, le reste ne l'intéresse pas. Du coup, sa moyenne générale n'est que de 10,5. Mais il s'en moque car il a un modèle : un certain Albert Einstein. Lui aussi était un cancre et n'aimait pas l'école...