Du nouveau dans les bourses universitaires pour l’année 2016-2017

  • A
  • A
Du nouveau dans les bourses universitaires pour l’année 2016-2017
@ AFP
Partagez sur :

Le gouvernement a revu à la baisse les bourses au mérite. La région Ile-de-France a décidé de prendre le relais.

Valérie Pécresse, la nouvelle présidente de la région Ile-de-France défie la ministre de l'Education nationale sur son propre terrain. L'élue régionale conteste la diminution des bourses au mérite pour les élèves qui décrochent une mention "très bien" au bac et a donc décidé de les rétablir, avec un budget de la région.

Le montant de la bourse rétabli à 1.800 euros. Une mesure symbolique qui bénéficiera à 2.000 élèves d'Ile-de-France. Valérie Pécresse saisit l'occasion de récompenser le "mérite", une valeur chère aux électeurs de droite. Ces bourses, initialement d'un montant de 1.800 euros, versées aux élèves modestes qui ont décroché la mention "très bien" au bac, ont été divisées par deux cette année par le gouvernement, parce que le ministère de l'Education nationale estime qu'avec la multiplication des mentions au bac, il fallait revoir l'attribution des bourses.

Le montant de cette bourse au mérite sera rétabli à 1.800 euros pour les élèves d'Ile-de-France à partir de septembre prochain. La région va y consacrer deux millions d'euros, comme pour contredire l'analyse du gouvernement.

Une bourse pour les décrocheurs scolaires. Et puis Valérie Pécresse s'intéresse, comme Najat Vallaud-Belkacem, aux décrocheurs scolaires. Elle annonce la création d'une nouvelle bourse pour les jeunes qui auraient arrêté leurs études avant de passer le bac à cause de difficultés scolaires, d'une grossesse précoce ou d'un besoin urgent de gagner sa vie.

Cette nouvelle aide de 900 euros  par an  est censée les inciter à passer le diplôme d'équivalence pour accéder à la fac. Cette bourse devrait toucher 500 jeunes.