Double meurtre de Montigny : Francis Heaulme a fait appel

  • A
  • A
Double meurtre de Montigny : Francis Heaulme a fait appel
Francis Heaulme a été condamné mercredi à la perpétuité. @ BENOIT PEYRUCQ / AFP
Partagez sur :

Condamné mercredi soir à la réclusion à perpétuité pour le double meurtre de Montigny-lès-Metz, Francis Heaulme a fait appel de sa condamnation.

Francis Heaulme, condamné mercredi à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre de deux enfants en 1986, a fait appel de sa condamnation, a annoncé son avocate jeudi. "J'ai déposé la demande d'appel" au tribunal de Metz, a expliqué Me Liliane Glock, au lendemain du verdict rendu par la cour d'assises de la Moselle contre son client. Au terme d'un procès de quatre semaines, Francis Heaulme, déjà condamné auparavant pour 9 meurtres, a été reconnu coupable d'avoir tué Cyril Beining et Alexandre Beckrich, 8 ans, sur un talus SNCF de Montigny-lès-Metz le 28 septembre 1986.

Il clame son innocence. Dans cette affaire de plus de trente ans, dans laquelle plus aucune preuve matérielle ne subsiste, un autre homme avait déjà été condamné : Patrick Dils, 16 ans à l'époque, qui fut acquitté en 2002. Sa culpabilité avait notamment été reconsidérée après la découverte de la présence, non loin du lieu du crime, du tueur en série Francis Heaulme. Mais le "routard du crime" a toujours nié ces meurtres, répétant durant son procès : "Montigny, c'est pas moi." Dans leurs plaidoiries, ses avocats avaient demandé aux jurés de ne pas faire de lui un coupable de substitution.

Un procès "choquant" pour son avocate. À l'issue de l'audience, tard mercredi, Me Liliane Glock avait fustigé un procès "choquant", qui ne s'est pas "déroulé dans des conditions normales". L'avocate avait, à plusieurs reprises, regretté ce qu'elle considérait comme des prises de position à charge contre son client du président de la cour. En appel, avait-elle dit, "on peut espérer un procès qui soit un vrai procès".