Dordogne : un salarié de Leclerc licencié pour avoir mangé une banane

  • A
  • A
Dordogne : un salarié de Leclerc licencié pour avoir mangé une banane
L'avocate de l'enseigne s'est appuyée sur le règlement intérieur "précis" pour justifier ce licenciement@ JEAN-SEBASTIEN EVRARD/ AFP
Partagez sur :

Le salarié conteste son licenciement de l'hypermarché pour faute grave.

Le tribunal des prud'hommes de Périgueux, en Dordogne, a examiné lundi la contestation d'un licenciement pour faute grave. L'ancien salarié plaignant avait été licencié pour avoir mangé une banane, rapporte FranceInfo.

Un règlement intérieur qui "doit être respecté par tout le monde". Surpris en train de manger une banane, l'ex-salarié a été licencié pour faute grave par l'hypermarché Leclerc de Trélissac fin 2016. "À partir du moment où il y a un règlement intérieur affiché dans les locaux extrêmement précis il doit être respecté par tout le monde", a argumenté l'avocate du groupe Leclerc.

"Que ce soit une banane, un manteau ou autre chose, c'est un vol. Consommer dans les réserves est interdit", assurant également que la société en faisait "une question de principe".

Une banane pour éviter l'hypoglycémie. Une sanction que l'ancien employé ne comprend pas. Son avocate justifiant cette entorse au règlement par une sensation d'hypoglycémie. "On ne sanctionne pas par un licenciement pour faute grave quelqu'un qui mange un bien lui appartenant", a-t-elle rétorqué, d'après Le Dauphiné libéré. Le tribunal des prud'hommes rendra sa décision le 11 décembre prochain. En attentant, l'ancien salarié a réintégré l'armée de terre.