Divorce : quelques conseils pour protéger ses enfants

  • A
  • A
Partagez sur :

Sur Europe 1, la psychiatre et psychothérapeute familiale Sylvie Angel donne ses conseils pour préserver les enfants de la séparation des parents.

INTERVIEW

En France, en 2013, le taux de divorce était de 52%, soit deux mariages pour un divorce prononcé dans l'année. Parfois, le couple a eu des enfants, rendant la tâche de l'annonce plus compliquée.

"Pour eux tout va changer". Pour éviter qu'une séparation ne se répercute sur l'enfant, la psychiatre et psychothérapeute Sylvie Angel a donné ses conseils dans "Il n'y en a pas deux comme elle", jeudi. "Je crois qu'il faut garder 'la chambre des parents fermée'. Les enfants n'ont pas à connaître les raisons d'un divorce, qu'il soit question d'infidélité ou de problème d'argent", a-t-elle expliqué. "À partir du moment où il y a une prise de décision, le mieux c'est (...) d'essayer de les rassurer", même s'il ne faut pas se le cacher, "pour eux tout va changer".

Éviter de culpabiliser l'enfant. Pris au cœur d'un conflit qu'il n'a pas choisi, l'enfant peut rapidement se sentir coupable. "Ils pensent que c'est toujours eux la cause du divorce. Même si on leur dire 'non', il y a toujours eu des différents qui ont éclaté à propos de l'éducation ou de l'argent de poche", a indiqué Sylvie Angel. Dans cette situation, si délicate qu'est le divorce, la solution se trouve souvent du côté des adultes. "Quand la séparation se passe bien entre les parents, cela donne une sécurité pour les enfants", a conclu la psychiatre.