Didi, l'un des "héros" du Bataclan : "Je me suis toujours senti français"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Cet agent de sécurité de la salle de concert, frappée le 13 novembre, avait porté assistance à des dizaines de spectateurs, leur sauvant la vie. Il a réagi à sa naturalisation sur Europe 1.

"Je lui souhaite la bienvenue dans la nationalité française". C'est Bernard Cazeneuve lui-même qui l'a annoncé jeudi en fin de matinée sur son compte Twitter. Didi, vigile du Bataclan s'étant comporté en héros le soir des attentats de Paris, a été naturalisé. Le ministre de l'Intérieur l'a d'ailleurs appelé pour le féliciter de vive voix, a raconté l'intéressé sur Europe 1.

Une pétition pour sa naturalisation. Le soir de l'attaque terroriste du Bataclan qui a coûté la vie à 90 personnes, Didi a permis à des centaines de personnes d'échapper à la mort en ouvrant les portes des issues de secours, et en guidant des spectateurs pour les mettre à l'abri. Soulignant ce comportement héroïque, une pétition avait été initiée par le Conseil représentatif des associations noires de France (Cran) afin qu'il obtienne la nationalité française. Elle a récolté plus de 104.000 signatures. Dans ce texte, l'association avait notamment pris l'exemple de Lassana Bathily, naturalisé français et décoré de la Légion d'honneur pour avoir caché et sauvé un groupe de personnes lors de la prise d'otage de l'Hyper Cacher, en janvier 2015.

Français de cœur depuis toujours. Arrivé en France à tout juste six mois, Didi s'est toujours "senti français, même sans les papiers". Cet Algérien de 35 ans souhaitait, bien avant le 13 novembre, démarcher pour obtenir la nationalité française. "Là, c'est une consécration administrative mais le sentiment d'appartenir à cette nation ne date pas d'hier", explique-t-il à Europe 1. "Je n'ai jamais rien demandé, je suis dans mon coin et j'essaye de me reconstruire avec ma famille tout doucement", poursuit-il. "Ça me fait vraiment chaud au cœur", conclut-il.