Deux-Sèvres : une mère de famille poignarde ses deux garçons, l'aîné est mort

  • A
  • A
Deux-Sèvres : une mère de famille poignarde ses deux garçons, l'aîné est mort
Une enquête pour "homicide volontaire aggravé' a été ouverte.@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Une mère de famille a poignardé jeudi ses deux enfants, pour des raisons encore inconnues : l'aîné est mort tandis que le second a été hospitalisé dans un état grave.

Une mère de famille de 42 ans, en instance de divorce, a poignardé jeudi soir ses deux garçons âgés de huit et cinq ans, tuant l'aîné et blessant grièvement le cadet, dans le pavillon familial situé à Bressuire, dans les Deux-Sèvres, a-t-on appris de sources concordantes vendredi. Le père des enfants, un pompier volontaire, est toujours dans l'attente de nouvelles de son plus jeune enfant hospitalisé au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Poitiers "dans un état critique", a précisé le vice-Procureur de la République de Niort, Pierre Martello. Une enquête pour homicide et tentative d'homicide sur mineurs de moins de 15 ans a été ouverte et a été confiée à la Brigade de recherches de la gendarmerie de Bressuire.

Elle abandonne ses enfants inconscients et prend la fuite. La mère, qui a été hospitalisée d'office en psychiatrie à l'Hôpital de Niort, a, pour une raison encore indéterminée, asséné plusieurs coups de couteaux à ses enfants dont les corps ont été retrouvés dans la baignoire du pavillon, jeudi en fin de soirée, a-t-on précisé au Parquet de Niort. La mère de famille aurait abandonné les enfants inconscients et pris la fuite au volant de sa voiture, avant d'en perdre le contrôle sur une petite route non loin du domicile.

Elle avoue l'homicide aux pompiers. Arrivés sur place pour secourir la mère de famille, les pompiers ont pu constater son état "d'extrême agitation", a précisé une source proche des secours. C'est alors qu'après avoir reconnu l'épouse de leur collègue, les pompiers ont alerté ce dernier qui s'est aussitôt rendu auprès de ses enfants. La conductrice a alors indiqué aux pompiers avoir commis un homicide. A son domicile, les secours et gendarmes ont ensuite découvert ses deux enfants, avec des plaies multiples à l'arme blanche, dont l'un était déjà décédé. L'état psychique de la mère de famille n'avait vendredi soir pas permis son audition.