Deux jeunes sur dix ont du mal à lire

  • A
  • A
Deux jeunes sur dix ont du mal à lire
Partagez sur :

C'est le bilan des tests passés par les 17 ans et + lors de la journée d'appel et de préparation à la défense.

800.000 jeunes hommes et femmes ont été appelés à passer leur JAPD, journée d'appel et de préparation à la défense l'an dernier. Une journée qui permet aussi à l'Education nationale d'évaluer leur niveau. Et la tendance est plutôt stable par rapport aux années précédentes, selon la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) du ministère.

Si près de huit participants sur dix sont des lecteurs dits "efficaces", c'est-dire sans problème ni de déchiffrage ni de compréhension, on repère encore plus de 20% de lecteurs "inefficaces". Au sein de cette catégorie, sont distingués les jeunes aux "très faibles capacités de lecture" (6,9%) de ceux aux "difficultés sévères" (4,9%), parmi lesquels 2,5% sont qualifiés de "quasi-analphabètes".

La majorité de ces mauvais lecteurs (80%) n'a pas dépassé le collège ou un cursus professionnel court. Et les garçons sont moitié plus nombreux à connaître des difficultés, tous niveaux d'études confondus (14,8% contre 8,7% chez les filles).

On note enfin des disparités géographiques. Les jeunes les plus en difficultés viennent de Picardie (+20%), l'Aquitaine, le Nord-Pas-Calais, la Bourgogne et Champagne-Ardenne avec plus de 14,5%.