Deux détenues radicalisées jugées pour menaces de mort

  • A
  • A
Deux détenues radicalisées jugées pour menaces de mort
Le procès des deux détenues a été renvoyé à deux reprises (photo d'illustration). @ PATRICK HERTZOG / AFP
Partagez sur :

Les deux jeunes mères ont perturbé la vie de la nurserie de la prison de Fleury-Mérogis en menaçant de mort des surveillantes et des codétenues, à l'automne 2016. 

DANS LA SALLE D'AUDIENCE

Elles ont perturbé le "havre de paix" que constitue la nurserie de Fleury-Mérogis. Aux mois d'octobre et novembre 2016, Nadia A.M. et Vanessa C., respectivement âgées de 35 et 29 ans, ont eu un comportement violent et prosélyte au sein de cet espace où les femmes qui accouchent en prison peuvent vivre avec leur enfant et circuler librement pendant 18 mois. Elles comparaissent jeudi à Évry, pour menace de mort réitérée, menace réitérée de crime contre les personnes, outrage et menace de crime ou délit à l'encontre du personnel pénitentiaire. 

De plus en plus de détenues radicalisées. Les syndicats pénitentiaires ont tiré la sonnette d'alarme en novembre face à l'explosion du nombre de détenues radicalisées dans les prisons françaises. Elles ne sont qu'une trentaine, mais leur nombre a triplé en six mois. Pour y remédier, le ministère de la Justice a annoncé en octobre l'ouverture en 2017 d'un quartier d'évaluation de la radicalisation à Fleury et la création de treize quartiers pour femmes au sein de divers établissements.

Renvoyé à deux reprises, leur procès doit se tenir à partir de 13h30. Suivez l'audience en direct avec notre journaliste sur place :