Des tests ADN exigés pour les enfants Gouardo

  • A
  • A
Des tests ADN exigés pour les enfants Gouardo
Partagez sur :

Lydia Gouardo, qui a été violée pendant 28 ans par son père et a eu six enfants de lui, demande aujourd'hui réparation.

La commission d'indemnisation des victimes d'infractions a étudié lundi la demande formulée par Lydia Gouardo lors d'une audience à huis clos. Cette femme de 46 ans a été violée et maltraitée par son père adoptif de 1971 à 1999, une période au cours de laquelle six enfants sont nés. Pour pouvoir faire avancer son dossier, le parquet a exigé un test ADN, pour prouver définitivement la filiation entre les enfants en question et Raymond Gouardo.

"C'est n'importe quoi, [la justice] pouvait faire ce test ADN avant. Mais en même temps ça me fait du bien car on va arrêter de douter", a réagi Lydia Gouardo. Cette audience "a permis à Lydia de voir son statut de victime étudié", c'est "important", a pondéré son avocat Me Emmanuel Rabier.

Lydia Gouardo a besoin d'argent très rapidement. Faute de moyens, elle vit en effet encore dans la maison où son père l'a séquestrée, violée et torturée. "Je ne me fais pas de fausse joie, on verra" mais avec cet argent "je déménage le plus vite possible pour fuir cette maison", a expliqué Lydia Gouardo. La décision de la Commission d'indemnisation est attendue le 9 novembre.