Des tentes dressées pour accueillir des Roms à Saint-Denis

  • A
  • A
Des tentes dressées pour accueillir des Roms à Saint-Denis
Partagez sur :

Une centaine de Roms, rescapés de l'incendie meurtrier d'un entrepôt samedi à Bobigny, ont trouvé refuge mercredi dans des tentes dressées sur un terrain vague à Saint-Denis par Médecins du monde.

C’est une solution décidée dans l’urgence, dans la nuit de mardi à mercredi. 90 Roms, parmi lesquels une quarantaine d'enfants et quatre femmes enceintes, ont trouvé refuge dans des tentes installées sur un terrain vague situé à Saint-Denis, le long de la Seine. Ces Roms font partie des rescapés de l’incendie d’un entrepôt samedi à Bobigny dans lequel un enfant avait péri.

A l’origine de ces tentes, l’organisation Médecins du monde. Selon elle et une quinzaine d'autres associations, ces Roms ont été "expulsés" mardi du gymnase mis à leur disposition par la ville de Bobigny puis chassés par la police mardi soir d'un terrain à Gennevilliers dans les Hauts-de-Seine. La préfecture assure, de son côté, qu’une offre d’hébergement leur a été proposée et qu’ils l’ont refusée.

Pour Médecins de monde, "une fois de plus, les problèmes sont déplacés, la détresse humaine accentuée" car chaque expulsion "entraîne des ruptures de soins et de suivi médical" et l'interruption de scolarisation des enfants.

Au total, avant l’incendie, entre 300 et 400 Roms se trouvaient à Bobigny. Plusieurs dizaines d’entre eux sont partis sans dire où ils allaient. Seule une trentaine de personnes ont accepté l'aide au retour en Roumanie et un hébergement d'attente.