Des soupçons de fuites des sujets de philo au bac technologique

  • A
  • A
Des soupçons de fuites des sujets de philo au bac technologique
@ FREDERICK FLORIN / AFP
Partagez sur :

Le ministère de l'Education nationale s'est rendu compte mercredi soir de fuites des sujets de l'épreuve de philosophie pour les candidats au bac en filière technologique.

BAC

C'est un premier couac pour cette édition 2017 du baccalauréat. Les candidats en filière technologique ont dû plancher sur des sujets de secours, jeudi matin, lors de l'épreuve de philosophie. La faute à des fuites, constatées mercredi soir par le ministère de l'Education nationale. 

Des fuites sur "un média" ? Résultat : les élèves de Terminale technologique ont commencé l'épreuve, prévue initialement à 8h, avec "entre une demi-heure et trois-quarts d'heure de retard" selon les centres d'examen, "le temps de rechercher les sujets de secours", précise une source au ministère, contactée par Europe1.fr. Pour l'heure, on a peu de détails sur ces fuites. Toutefois, selon une source ministérielle, elles n'auraient pas été opérées sur le réseau social Twitter. Ces sujets auraient pu être diffusés "sur un média", indique le ministère.

Un rappel à l'ordre. Un embargo est appliqué quant à la diffusion des sujets avant l'épreuve, et jusqu'à 9h15 le jour J. Jeudi matin, quelques minutes seulement après le début de l'épreuve, plusieurs personnes - qui n'avaient probablement pas eu la consigne - ont photographié et diffusé sur Twitter les sujets de philosophie. Contactés par le ministère, ils ont supprimé leurs publications, et n'ont écopé, pour l'instant, que d'un simple rappel à l'ordre.

Ce n'est pas la première fois que les sujets de secours sont utilisés. Chaque année, les commissions qui conçoivent les intitulés dans toutes les disciplines créent au total 2.900 sujets, toutes matières confondues -- dont 80 pour la seule philosophie. Mais désormais, avec les réseaux sociaux, notamment Twitter, les informations se propagent beaucoup plus vite, explique-t-on au ministère.