Des salariés occupent un site de Saint-Gobain Quartz

  • A
  • A
Des salariés occupent un site de Saint-Gobain Quartz
Partagez sur :

Une cinquantaine de salariés de la société Saint-Gobain Quartz protestent contre un plan de restructuration.

Depuis lundi, les salariés ont fermé les portes de l'usine spécialisée dans la verrerie industrielle, mécontents des propositions de la direction prévoyant notamment le maintien de 70 emplois sur un total de 116 salariés.

Les salariés dénoncent "un plan au rabais. Ils conservent 70 personnes mais ça concerne moins les ouvriers, ça concerne surtout des cadres", a expliqué Jamel Mebouk (CGT). Les départs doivent prendre la forme de retraites, pré-retraites et de licenciements avec mesures d'accompagnement.

A l'origine, il y a un peu plus d'un an, le plan prévoyait la fermeture de l'usine de Saint-Pierre-lès-Nemours et le transfert de la production vers un nouveau site à Larchant (Seine-et-Marne). Mais "la dégradation du contexte économique" a contraint la société à "ne pas construire de nouvelle usine" et à maintenir sur place "l'exploitation des activités (...) qui devaient être transférées", a souligné un communiqué de la direction de Saint-Gobain Quartz.

Les deux dernières séances de négociations entre la direction et les syndicats, lundi et jeudi, ont échoué "en raison d'un blocage de l'usine", a regretté la direction. "On fait tout ce qu'on peut pour poursuivre le dialogue, parce qu'on n'arrivera pas à communiquer par grilles interposées", a déclaré Jean-Marie Harry, directeur général de la société.

Les salariés se disent "prêts à aller jusqu'au bout", y compris à "crever avec les honneurs devant la porte" si la direction n'accède pas à leurs revendications, a martelé M. Rabah Ouachek (CGT).