Des migrants sauvés in extremis d'une citerne d'acide à Calais

  • A
  • A
Des migrants sauvés in extremis d'une citerne d'acide à Calais
Partagez sur :

Un chauffeur routier a sauvé d’une mort certaine douze migrants qui s’étaient cachés mercredi dans la citerne de son camion censé transporter de l’acide sulfurique. Ces sans-papiers en transit à Calais pensaient pouvoir gagner la Grande-Bretagne.

Le drame a été évité à quelques secondes près seulement. Mercredi, attiré par un bruit, un chauffeur routier a ouvert par précaution la trappe de son camion qu’il s’apprêtait à remplir d’acide sulfurique concentré. A l’intérieur de cette citerne stationnée dans une usine chimique de Calais, il a découvert 12 clandestins. Ces sans-papiers ont tous pu être sauvés.

Le directeur de l’usine a assuré qu’il avait immédiatement modifié et renforcé l'ensemble des procédures de contrôle de son entreprise. Mais ce n’est pas la première fois que des migrants s’exposent ainsi aux dangers de cargaisons toxiques pour tenter de gagner la Grande-Bretagne. En 2006 par exemple, des sans-papiers s’étaient glissés dans des camions contenant de l'oxyde de titane.

Depuis la fermeture en 2002 du centre d’accueil de Sangatte, des centaines de migrants errent dans la région de Calais dans l'espoir de traverser la Manche. Fin avril, Eric Besson, le ministre de l’Immigration, a annoncé qu’il allait faire disparaître la "jungle", un terrain vague où campent des migrants candidats à l’exil.