Des lunettes à la viande, le grand saut d'Alain Mikli

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le célèbre lunetier Alain Mikli, qui a vendu son entreprise en 2013, s'est reconverti dans le secteur de la viande. Il s'est associé au "boucher star" Hugo Desnoyer.

INTERVIEW

Des lunettes à la viande, il n’y aurait qu’un pas… Un pas qu’Alain Mikli dit avoir franchi aisément. Le célèbre designer de lunettes, qui a cédé sa marque en 2013 au géant italien Luxottica, s’est reconverti dans la boucherie. Et pas n’importe laquelle : il s’est associé à son ami de quinze ans Hugo Desnoyer, celui qu’on surnomme "le boucher des VIP".

Un "challenge". "Quand j’ai vendu mon entreprise, j’ai vendu mon âme", souffle-t-il. "Il m’en fallait une autre et j’ai choisi Hugo. On s’est choisi tous les deux, en cinq minutes", a raconté Alain Mikli dans la Matinale d'Europe 1. Pourquoi un changement d’univers aussi radical ? Comme tout entrepreneur, Alain Mikli chérit "le parcours, le challenge" : "je n’aime pas les choses logiques, de toute façon". Il voit son aventure comme "un partage". "On embauche plus de 40 personnes… avec difficulté", malgré le chômage.

Développer la boucherie à l'international. Son objectif ? Faire de l’entreprise d’Hugo Desnoyer "une véritable marque à l’international". Un premier restaurant a ouvert à Tokyo fin octobre 2015. Ses petits frères verront le jour en 2017, de Hong Kong à Berlin, en passant par Londres et Séoul. Il lui a fallu convaincre les éleveurs, qu’il décrit comme "des gens extraordinaires, avec de vraies valeurs" de son projet : "ils ont été très surpris et se sont demandé pourquoi je venais les embêter. Puis nous nous sommes compris au bout de quinze minutes". Ces rencontres ne sont pas aussi incongrues qu’elles en ont l’air pour celui qui, petit, rêvait de devenir garde-forestier et a gardé une passion pour la nature.

Il n’a cependant pas dit son dernier mot dans le domaine des lunettes. "J’ai pris la décision hier de retourner dans la lunette dans un an. Ce sera différent, mais avec toujours autant de provocation", lâche-t-il avec gourmandise.