Des juges d'instruction menacent de libérer des détenus pour protester contre leur charge de travail

  • A
  • A
Des juges d'instruction menacent de libérer des détenus pour protester contre leur charge de travail
Les juges d'instruction de Créteil se plaignent d'être en sous-effectif par rapport au nombre d'affaires à traiter.@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

L'annonce du possible départ d'un juge du tribunal de Créteil a amené les magistrats de cette institution à menacer de libérer des détenus, pour protester contre une charge de travail qu'ils jugent trop grande.

La Direction des services judiciaires du Ministère a récemment émis l'idée de réduire le nombre de juges d'instruction du tribunal de Créteil à 11, soit un de moins que leur nombre actuel. Mais les magistrats de ce tribunal du Val-de-Marne ne l'entendent pas de cette oreille et menacent de libérer des détenus pour protester contre une charge de travail qu'ils estiment trop grande.

Un nombre de juges d'instruction "insuffisant". "J’ai près de 130 dossiers à moi toute seule, explique la représentante du syndicat de la magistrature, interrogé par Le Parisien. Parmi ces dossiers, des demandes de remises en liberté, d'où la possibilité de hâter certaines procédures en guise de protestation. "On ne libérerait pas non plus n’importe qui, précise-t-elle. On ciblerait des personnes impliquées dans des petites affaires de stupéfiants ou des atteintes aux biens".

"Le nombre de juges d’instruction est largement insuffisant pour pouvoir gérer les mises en examen", complète une représentante de FO. Des mises en examen qu peuvent être nombreuses, notamment dans des affaires de stupéfiants, récurrentes dans le Val-de-Marne.