Des salariés d'un Leclerc à Conflans se disent victimes de harcèlement moral et sexuel

  • A
  • A
Des salariés d'un Leclerc à Conflans se disent victimes de harcèlement moral et sexuel
Les pratiques douteuses et les remarques sexistes dureraient depuis trois ans au sein de l'hypermarché.@ FRED DUFOUR / AFP
Partagez sur :

Mardi, une trentaine de personnes s'est réunie pour dénoncer les méthodes de management de l'établissement.

Critiques déplacées, caresses douteuses : il y a quelques mois, Marie-Charlotte, employée de l'hypermarché Leclerc de Conflans-Sainte-Honorine porte plainte pour harcèlement moral et sexuel. Selon Le Parisien, cette plainte s'inscrit dans un mouvement de colère des salariés du magasin.

"Les personnels sont poussés à bout". D'après la CGT, "les personnels sont poussés à bout" et onze salariés auraient ainsi évoqué l'idée de déposer plainte. Quatre autres souhaitent déposer une main courante. Parmi les 200 employés, le malaise est ancré à un point tel, que les délégués syndicaux ont décidé de briser la loi du silence. Un syndicaliste raconte que certains salariés auraient tenté de mettre fin à leurs jours au cours des six derniers mois. "On les détruit à petit feu", lâche t-il.

Signal d'alarme. Pour faire face, les syndicats ont tiré la sonnette d'alarme car selon eux, la direction générale du magasin "ne veut rien entendre". Les pratiques douteuses et les remarques sexistes dureraient depuis près de trois ans, selon une déléguée CGT ajoutant que l'inspection du travail a été saisie de l'affaire. De son côté, l'enseigne n'a souhaité faire aucun commentaires.