Des "éléments" de bombe saisis sur un détenu

  • A
  • A
Des "éléments" de bombe saisis sur un détenu
Partagez sur :

Jeudi, la ministre de la Justice avait déclaré que des explosifs avaient été découverts "sur un détenu" à Meaux.

Michèle Alliot-Marie est revenue sur ses propos vendredi. Le ministère de la Justice a admis que des éléments permettant de fabriquer une bombe et non des explosifs, comme l'avait indiqué la veille la garde des Sceaux, avaient été retrouvés sur un détenu de la prison de Meaux. "Il ne s'agit pas que d'une liste et de sucre", a affirmé le porte-parole de la Chancellerie, Guillaume Didier. "Ce sont bien divers éléments et substances permettant de confectionner un engin explosif" qui ont été retrouvés jeudi, a-t-il ajouté.

Jean-Philippe Thomas, secrétaire régional de l'UFAP, s'est dit "surpris d'une telle annonce de la ministre", il n'y a "pas eu de découverte d'explosifs", mais la découverte d'une "liste manuscrite de produits pouvant entrer dans la composition d'explosifs", ainsi qu'un "circuit imprimé" et "une grosse quantité de sucre qui peut entrer dans une composition d'explosifs".

Une source judiciaire a confirmé que "tout a été trouvé dans la cellule d'un détenu de 20 ans, qui n'est pas poursuivi ou condamné pour des faits terroristes". Il a été condamné pour des "faits de violences, de dégradations et de menaces". Guillaume Didier a précisé que le procureur de la République de Meaux était dessaisi de l'enquête au profit du parquet antiterroriste de Paris.