Des bracelets électroniques contre les maris violents

  • A
  • A
Des bracelets électroniques contre les maris violents
Partagez sur :

La ministre Nadine Morano a confirmé mercredi sur Europe 1 que ce projet allait être expérimenté. Son coût : 5 millions d’euros.

156 femmes sont mortes sous les coups de leurs conjoints en 2008. "C’est une situation inacceptable", a déclaré mercredi soir sur Europe 1 Nadine Morano. La secrétaire d'Etat chargée de la famille et de la solidarité a confirmé que la France allait bien expérimenter en 2010 un bracelet électronique sur les maris violents.

Le principe de ce dispositif : l’homme est équipé d’un bracelet, de la taille d’une montre, qui est relié à un centre de contrôle par GPS. L’alerte est donnée dès qu’il s’approche trop près d’un périmètre défini à proximité de la femme battue. Cette mesure ne permettra que de contrôler que la mesure d’éloignement est bien respectée mais ne viendra pas remplacer une éventuelle peine de prison.

2.000 hommes pourraient être concernés. Chaque bracelet coûtera 9.000 euros et un budget de 5 millions d'euros devrait être débloqué. Dans ce dossier, Nadine Morano aura donc besoin de trouver l’appui d’autres ministres, notamment celui de la Justice.

L’exemple vient d’Espagne où l’usage du bracelet électronique dans ce type d’affaires a été généralisé. Madrid assure qu’il aurait permis de diminuer de 14% le nombre des décès dus à la violence conjugale.

En France, une concertation doit encore avoir lieu à la mi-octobre entre les associations concernées et des parlementaires sur les modalités exactes d’utilisation. "Ce n'est qu'un outil, il faut protéger la victime, mais en même temps procéder à un accompagnement psychologique du conjoint violent : l'un ne va pas sans l'autre", a précisé Nadine Morano.