Derrière le marin-pompier marseillais se cachait un escroc

  • A
  • A
Derrière le marin-pompier marseillais se cachait un escroc
Partagez sur :

Un marin-pompier de Marseille a été mis en examen et écroué vendredi pour "vols" et "escroquerie". Il est accusé d'avoir subtilisé les numéros de cartes de crédit et les cryptogrammes de victimes d'homicide ou de suicide.

Un marin-pompier de Marseille se retrouve accusé de "vols par personne chargée d'une mission de service public" et "escroquerie". Il a été mis en examen et écroué vendredi. Agé de 33 ans, il travaillait depuis neuf ans à la caserne de Plombières (3e arrondissement) où il était chauffeur ambulancier.

Apparemment, il s'octroyait quelques libertés quand à la devise des marins-pompiers, discipline, valeur, honneur et patrie. La justice lui reproche en effet d'avoir, au cours d'au moins deux interventions auprès de victimes d'homicide ou de suicide, subtilisé leurs numéros de cartes de crédit ainsi que leurs cryptogrammes et de les avoir utilisés pour effectuer des commandes en ligne de matériel électronique.

"Si les faits sont avérés, le statut des militaires prévoit des sanctions qui peuvent aller jusqu'à la radiation, c'est-à-dire la résiliation de son contrat", a déclaré un porte-parole des marins-pompiers qui ajoute, "le vol est impardonnable dans un service de secours". L'accusé risque également deux peines de prison, jusqu'à 5 ans pour vol, jusqu'à sept ans pour "la contrefaçon de cartes de paiement".

Ecoutez les marins-pompiers sous le choc à Marseille. Un reportage de Sébastien Ferré :