Décès de Francis de Noyelle, dernier témoin de l'expédition Annapurna

  • A
  • A
Décès de Francis de Noyelle, dernier témoin de l'expédition Annapurna
L'Annapurna a été le premier des 14 sommets de 8.000 mètres gravi sur le globe.@ PRAKASH MATHEMA / AFP
Partagez sur :

Résistant, diplomate, et aussi grand alpiniste, Francis Deloche de Noyelle s'est éteint à l'âge de 97 ans. 

L'ancien diplomate et résistant Francis Deloche de Noyelle, qui était le dernier survivant de l'expédition Annapurna de 1950 menée par l'alpiniste Maurice Herzog, est décédé jeudi matin à l'âge de 97 ans, a annoncé sa famille.

Résistant lorsqu'il était étudiant et scout à Grenoble. Né en décembre 1919, fils de diplomates, il avait, pendant la Seconde guerre mondiale, participé à la Résistance en Isère, ce qui lui avait notamment valu la Croix de guerre. Approché début 1943 pour faire du renseignement, sa couverture d'étudiant à Grenoble et son rôle dans le scoutisme lui permettant une mobilité discrète, il avait fait vivre un petit réseau qui s'étendait jusqu'à Valence, a raconté sa petite-fille, Juliette de Noyelle. La libération de Grenoble en août 1944 l'avait vu devenir interprète officier de liaison du "commandant bataillon de tête" des troupes libératrices.

L'expédition Annapurna, un événement planétaire. Francis Deloche de Noyelle avait été l'un des neuf alpinistes français de la deuxième expédition en Himalaya en 1950, menée par Maurice Herzog qui a conquis l'Annapurna, premier des 14 sommets de 8.000 mètres gravi sur le globe. Lui-même était le chargé de liaisons de l'expédition. Cet exploit avait été un événement planétaire. Diplomate, il avait été en poste à Prague, à Rabat, au Canada et au Népal notamment. "Enfant 'fragile', il a très tôt arpenté les montagnes et les courts de tennis pour sa santé... S'il a posé sa raquette à 85 ans, il a descendu sa dernière piste de ski à 90 ans", raconte Juliette de Noyelle.