Début à Paris du procès des meurtriers présumés de la policière Aurélie Fouquet en 2010

  • A
  • A
Début à Paris du procès des meurtriers présumés de la policière Aurélie Fouquet en 2010
@ AFP
Partagez sur :

Mardi matin, ce procès sur le meurtre de la policière en 2010 a commencé devant la cour d'assises de Paris. 

Le procès des meurtriers présumés de la policière Aurélie Fouquet a débuté mardi matin devant la Cour d'assises de Paris. Neuf personnes, dont Redoine Faïd, impliquées dans un projet avorté de braquage en 2010, vont y être jugées lors d'un procès-fleuve : 33 jours d'audience prévus, une centaine de témoins et 25 experts.

Trois hommes jugés sur le meurtre. Trois hommes sont accusés du meurtre d'Aurélie Fouquet, la policière de 26 ans : Daouda Baba, Rabia Hideur et Olivier Tracoulat. Ce dernier, blessé, peut-être mortellement, lors de la fusillade qui a coûté la vie à la jeune policière, n'a pas été retrouvé. Tous risquent la réclusion criminelle à perpétuité. Les six autres, pour certains des récidivistes, sont jugés pour une longue liste de crimes et délits, allant de l'association de malfaiteurs à la détention illégale d'armes.

Redoine Faïd poursuivi pour le braquage. Considéré comme le possible chef de cette bande armée, le braqueur Redoine Faïd ne sera pas jugé pour meurtre mais pour "tentative de vol en bande organisée avec usage ou menace d'armes en état de récidive". Les investigations n'ont pas établi son implication directe dans la fusillade qui avait coûté la vie à la fonctionnaire de 26 ans à Villiers-sur-Marne, dans le Val-de-Marne.