Faute de neige, de plus en plus d'accidents sur les pistes de ski

  • A
  • A
Faute de neige, de plus en plus d'accidents sur les pistes de ski
@ JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Partagez sur :

La neige tarde à arriver en montagne. Le nombre de blessures, lui, augmente. En cause : la concentration des vacanciers et la qualité des pistes.

Les massifs devraient bientôt revêtir leur blanc manteau, au grand bonheur des amateurs de ski. Car, pour le moment, les cimes sont loin d'être couvertes de neige. Et sur les pistes, les accidents sont plus nombreux qu'à l'accoutumée.

Collisions plus nombreuses, chutes plus douloureuses. Du fait du moindre enneigement, le nombre de pistes ouvertes est réduit cette année dans la plupart des domaines. Les skieurs se concentrent donc sur des espaces plus restreints, ce qui augmente le risque de collisions. Et là, c'est la chute. Sauf que la neige est plus dure, quand ce n'est pas de la glace ou des cailloux.

"Les gens se blessent plus facilement". "Les gens se blessent plus facilement", explique Christophe Hoareau, chef des urgences de l'hôpital de Bourg Saint-Maurice, connue pour ses stations des Arcs. "Les blessures sont les mêmes que d'habitude : fractures de membres, de la colonne, traumatisme crânien. Ce qui augmente, c'est le nombre de skieurs qui se blessent. Mardi, nous avons eu une centaine de patients aux urgences. Le SMUR a transporté six fractures de fémur. Normalement, c'est deux ou trois par jour, ce qui est déjà un chiffre important", précise le docteur.

Retour de la neige en 2016. Désespérément absente pour le moment, la neige devrait faire son retour sur les massifs dès la nouvelle année. Météo France prévoit 5 à 20 centimètres de flocons jeudi et vendredi au-dessus de 1.200 mètres. "La Savoie et la Haute-Savoie seront les plus avantagées, avec 30 centimètres de neige fraîche au-dessus de 2 000 mètres", détaille la chaîne spécialisée.