De mystérieux vols de PV sur les pare-brise

  • A
  • A
De mystérieux vols de PV sur les pare-brise
Partagez sur :

Une enquête a été ouverte après le vol de centaines de procès-verbaux déposés sur les voitures dans trois villes de l’ouest.

Plusieurs centaines de PV ont été volés sur des parebrises de voitures avant d'atterrir sous enveloppe dans les rédactions du quotidien Ouest-France dans trois villes de l'Ouest. Trois des rédactions locales du journal ont ainsi reçu au total 400 PV dérobés entre le 12 et 13 octobre.

A Nantes, l'enveloppe adressée à Ouest-France était accompagnée de ce message : "nous souhaitons voir crever ce système qui place l'argent au centre de tout, même du trottoir". Le texte dénonçait un "racket organisé". A Brest, la revendication des voleurs était plus locale et faisait allusion aux travaux du tramway dans la ville. Près de 160 horodateurs ont par ailleurs été dégradés la nuit suivante et la mairie a porté plainte. La mairie de Rennes va de son côté récupérer "179 PV", principalement des amendes de stationnement de 11 euros, pour les renvoyer à leurs destinataires.

Le procureur de la République de Nantes Xavier Ronsin, a indiqué que la police avait été chargée d'une enquête pour vols et vols en réunion. "On ne peut pas rester indifférent par rapport à cette action qualifiable de vol", qui "peut causer en plus des désagréments pour les automobilistes privés de leurs PV", a-t-il expliqué.

Les services de police nantais vont également renvoyer les PV à leurs destinataires, le délai légal pour régler l'amende partant de la date de réception du courrier. Le ou les auteurs des vols encoure(nt) une peine pouvant aller jusqu'à de 3 ans de prison et/ou 25.000 euros pour un individu seul, jusqu'à 5 ans de prison et/ou 75.000 euros d'amende pour des vols en réunion.